Lifting des cuisses

Il est indiqué quand un relâchement cutané existe au niveau de la face interne des cuisses.
 

L’intervention 

Il s’agit d’un véritable lifting de la face interne de la cuisse. L’incision est placée au niveau de la racine de la cuisse et la peau est retendue vers le haut.
En cas d’excès de peau important (pli s’étendant sur toute la hauteur de la face interne de la cuisse) une cicatrice verticale sera nécessaire pour obtenir un résultat satisfaisant.
Cette intervention est réalisée sous anesthésie locale avec analgésie.
L’hospitalisation est de 24 heures.
Une lipoaspiration  peut-être réalisée dans le même temps.


La période  postopératoire

Les suites immédiates ne sont pas douloureuses mais marquées par une gêne à la marche pendant quelques jours.
Les fils sont enlevés entre le 8ème et le 12ème jour. L’activité sportive peut-être reprise au bout de 45 jours
L’exposition solaire est autorisée dès le troisième mois.
 

Lifting des bras

L’infiltration adipeuse est corrigée par lipoaspiration. L’excès de peau est enlevé, laissant une cicatrice dont l’emplacement et la longueur dépendent de l’importance de la distension cutanée et du type d’intervention choisie.

L’incision va être verticale, longitudinale, courant à la face interne du bras ou bien horizontale, dans un des plis de l’aisselle. Les deux types d’incisions peuvent être associés.s

  • Un excès cutané et graisseux des bras,
  • des bras relâchés,
  • la sensation de fripé visible dans un vêtement sans manche.


Sont de bonnes indications au lifting des bras


L’intervention

Une lipoaspiration première est effectuée chaque fois qu’il existe une infiltration graisseuse de la région.
La peau en excès est ensuite retirée à partir d’une incision  courbe le long de la face interne du bras.

La durée de l’intervention est en moyenne d’une heure et demie à 2 heures.
En fin d’intervention un pansement compressif est appliqué.

Ce type d’intervention corrige efficacement les excès cutanés et adipeux gênants et inesthétiques mais laisse une cicatrice verticale à la face interne du bras.
Cette cicatrice reste visible ce qui nécessite une sélection particulièrement rigoureuse des indications opératoires et un consentement réellement éclairé.

Compte tenu des inconvénients de ce type de lifting du point de vue de la rançon cicatricielle on essaie de proposer, chaque fois que cela est possible, une intervention, plus légère : il s’agit d’un lifting avec une incision isolée dans l’aisselle.


Lifting de bras avec incision horizontale dans l’aisselle



L’intervention

A partir d’une incision unique, horizontale, cachée dans un des plis de l’aisselle et après une lipoaspiration si nécessaire, on retire la peau en excès de la partie supérieure de la face interne du bras, la suture dans le creux de l’aisselle permettant de redraper la peau résiduelle vers le haut et dans la région axillaire.
La cicatrice résiduelle est habituellement peu visible mais le résultat morphologique est moins spectaculaire que celui obtenu avec un lifting avec cicatrice verticale.
La durée de l’intervention est en moyenne d’une heure.

Cette intervention étant plus légère que la précédente elle est pratiquement toujours réalisée en ambulatoire, voire sous anesthésie locale simple, ou anesthésie «vigile ».
Une telle intervention chirurgicale est certes moins ambitieuse que la précédente mais l’un des principaux intérêts de cette technique réside dans le fait que sa légèreté permet qu’elle soit répétée éventuellement.

 


La période postopératoire

La sortie aura lieu en règle générale le jour même ou le lendemain de l’intervention.
Dans les suites opératoires, des ecchymoses (bleus) et un œdème (gonflement) peuvent apparaître. Ils régresseront dans les 10 à 20 jours suivant l’intervention.

Les douleurs sont en règle générale peu importantes, limitées à quelques phénomènes de tiraillements et d’élancements bien couverts par les antalgiques usuels.

La période de cicatrisation peut s’avérer un peu désagréable du fait de la tension qui s’exerce sur les berges de la suture : durant cette période, il conviendra d’éviter tout mouvement d’étirement brutal.

Si un arrêt de travail est nécessaire, il tiendra compte de la nature de l’activité  professionnelle.

Un travail sédentaire peut, dans la plupart des cas, être repris rapidement, dans les jours qui suivent.

La pratique d’une activité sportive pourra être reprise progressivement après 1 mois postopératoire.

Le résultat est apprécié dans un délai de 6 à 12 mois après l’intervention.
 


Les risques potentiels

  • Il peut exister des asymétries, des irrégularités, une insuffisance liée à la lipoaspiration conjointe.

  • Comme dans toute chirurgie, la survenue d’un hématome, d’une infection ou d’un épanchement lymphatique peuvent impliquer un traitement spécifique, parfois   chirurgical.

  • Une nécrose cutanée, exceptionnelle, peut nécessiter des soins locaux adaptés,  retardant l’évolution normale de la cicatrisation.

  • Les accidents thrombo emboliques sont rares et nécessitent une prévention systématique.

Nous Contacter

Share it!

Nos coordonnées

botox geneve

Contact

Institut Medico Chirurgical de CHAMPEL
Chemin Malombré 5, 1206 Genève.
Tel: +41 22 346 33 63
Fax: +41 22 347 36 11
Contact: formulaire de contact

Scannez avec votre téléphone pour enregistrer automatiquement les informations

Prix

Ride du lion ou patte d'oie 150.- CHF
Filler Acide Hyaluronique 350.- CHF